/ janvier 17, 2019/ Chantier

Jour 62 à 65 :
Une fois l'intégralité des câbles électriques posés, nous attaquons la pose du lambris. Cette étape sera réalisée par équipe de 2, car il est difficile d'aller plus vite : nous posons les lames de lambris une par une, clouée dans la languette. Ça va vite pour le pignon car les planches sont assez grandes pour couvrir toute la largeur (une découpe suffit). Attention néanmoins autour la fenêtre, il faut s'assurer qu'on est bien de niveau. Il faut également prévoir quelques découpes à la scie sauteuse pour les contours des lames autour des fenêtres. Quelques trous doivent également être faits à la perceuse pour faire passer les câbles.

Coté conception, Mathilde avait indiquée sa préférence pour la pose d'un lambris sur la quasi-totalité de la Tiny, hormis la cloison de la salle de bain qui sera peinte. On aurait pu mixer d'avantages les revêtements intérieurs pour donner un style encore plus contemporain,

Parallèlement, la conception du canapé et du meuble de la cuisine a été finalisée sous Soliworks.

Jour 66 à 73 : Nous continuons la pose du lambris. Les étapes sont assez répétitives mais il faut rester concentré : mesure de la longueur nécessaire pour la lame de lambris, découpe au mm près, vérification du niveau, ajustement, re-vérification du niveau et clouage dans la languette.

En parallèle, une deuxième équipe prépare l'étagère-escalier et les meubles de la cuisine (plan de travail, meuble pour l'évier et l'autre pour la plaque de cuisson. Ces meubles sont réalisés en contreplaqué d'épicéa, avec un plan de travail en bouleau et principalement assemblés par lamellos.

Chacun des meubles de la Tiny seront réalisés de la manière suivante :

Première étape : Découpe des éléments
Des planches de CP ou lamellé-collé pour le plan de travail sont découpés à la scie circulaire selon la fiche de débit.

Deuxième étape : Préparation pour les Lamellos.
Il faut tout d'abord repérer les perçages dans les éléments découpés puis réaliser les ouvertures avec la machine à lamellos. Puis on réalise les trous, en ayant bien vérifié l'alignement au préalable.

Troisième étape : Assemblage.
Un premier assemblage à blanc est réalisé pour vérifier que les biscuits sont bien alignés. Puis le collage a lieu avec de gros serre-joints.
Pour certains meubles, nous nous autorisons à poser des vis sur les cotés non visibles des meubles mais il faut faire attention aux contraintes de cisaillement : les vis ne suffisent pas pour supporter des étagères chargées. Il est nécessaire d’insérer des lamellos sur les étagères.

On utilise une chute pour repérer le trait de découpe (à la scie sauteuse)

Les lames de lambris sont enfoncées en tapant avec un marteau sur une chute

Un fil est utilisé pour vérifier le parallèlisme entre les lames de lambris et le toit

Les fls ont été positionnés à 15cm de l'angle du toit

Le lambris posé autour de la fenetre

L'assemblage des meubles avec les biscuits 'lamellos'

N’hésitez pas à venir nous rendre visite à notre atelier à Mens (lieu dit « Beaumet ») pour voir les avancées du chantier, poser toutes vos questions et nous parler de vos projets, ou à n’importe quel autre moment en nous envoyant un petit message avant ou en nous contactant via notre page facebook.