Du nouveau dans les choix de conception

/ août 17, 2017/ Conception

La conception de notre premier modèle de Tiny house avance et nous sommes actuellement en train de réfléchir aux principaux choix techniques impactant la structure de la Tiny. En nous appuyant sur nos recherches, sur le retour d’expérience de plusieurs auto-constructeurs ainsi que sur les conseils de notre charpentier partenaire, nous avons défini les techniques et les matériaux qui seront utilisés pour faire le plancher, les murs et le toit. Cet article a pour but de présenter brièvement le fruit de cette réflexion.

ANATOMIE DU PLANCHER : LE SOLIVAGE

1) Tôle de protection en acier galvanisé 0.6 mm perforé : Nous avons opté pour une tôle plutôt que de l’OSB pour des raisons de poids. L’épaisseur est faible car aucune capacité mécanique n'est recherchée. Elle est en acier galvanisé, la remorque l’est aussi et cela évite l’électrolyse des métaux lorsqu’ils entrent en contact en présence d’eau. Enfin, elle sera perforée pour laisser le plancher respirer.

2) Pare-Pluie HPV : Pare pluie standard hautement perméable à la vapeur d’eau.

3) Montant extérieur 60x100mm : Les montants extérieurs font 100 mm de haut car nous voulons remplir le plancher de 100 mm d’isolant et qu’il ait une rigidité suffisante pour supporter la structure. Les montants seront en sapin mais nous nous questionnons actuellement sur l’utilisation d’un bois KVH (hautement déshydraté) pour des raisons de gain en légèreté.

4) Solivage 40x100mm : même problématique pour le choix du bois (KVH ou non)

5) Isolation en granulats de liège en vrac sur une épaisseur de 100mm : Le liège est un matériau imputrescible et bio sourcé. Il est aussi léger, bon isolant et facile à mettre en place, il nous parait tout à fait adapté pour l’isolation du plancher.

6) OSB 15mm : Nous avons choisi de mettre de l’OSB pour venir fermer le plancher et le rigidifier afin d'accueillir le parquet. Il évite également que l’eau qui tombe sur le parquet s’infiltre et vienne humidifier l’isolant.

7) Parquet : Pour le parquet nous ne sommes pas encore fixés, mais le choix sera surtout esthétique, et en cohérence au niveau du poids.

COMPOSITION DES MURS

1) Bardage Red cedar : Nous choisissons une pose de bardage horizontale pour des raisons esthétiques et également car cette solution ne nécessite pas de contre litelage. L’essence de bois la plus adaptée est le Red Cedar, c’est un bois naturellement classe 3 et très beau, par ailleurs, le principal intérêt de ce bois est sa légèreté. Le seul défaut est son impact environnemental (provient d’Amérique du nord).

2) Le Litelage 40x20mm : Pour les bois de litelage, nous avons choisi du 20x40mm car nous pensons que cela est suffisant pour supporter le bardage. Il est éventuellement possible de mettre plus fin mais pour la lame d’air, cela risque d’être un peu juste. Le litelage est donc en sapin traité pour qu’il soit classe 3.

3) Pare-Pluie HPV : Pare pluie standard hautement perméable à la vapeur d’eau.

4) Contreventement avec le feuillard métallique : Voir paragraphe dédié.

5) Montant de l’ossature 45x80mm en sapin : Nous avons choisi des bois d’ossature fins pour une question de poids et de gain d’espace intérieur et car d’après les retours d’expériences que nous avons cette section est suffisante d’un point de vue structurel. De même pour le sol nous nous interrogeons sur l’utilisation d’un bois KVH.

6) Isolation en laine de bois ISONAT 55 80mm : Nous avons choisi d’isoler les murs avec 80mm de laine de bois à 55kg.m-3, car c’est un très bon isolant, qui est certes plus lourd que d’autres isolants utilisés en Tiny House (Bio fibre trio, ou isonat 35 par exemple) mais nous pensons qu’il peut contribuer de par sa densité, à un meilleur confort en été (ce qui est le point critique des Tiny).

7) Frein vapeur : Frein vapeur classique

8) Le Litelage intérieur 40x20mm : Pour les bois de litelage, nous avons choisi du 20x40mm car nous pensons que cela est suffisant pour accueillir les gaines électriques et la plomberie. Elles seront en sapin classe 2.

9) Le Lambris : de même que le parquet le choix n’est pas définitif mais un lambris en Sapin nous semble intéressant.

ET ENFIN LE COUVRE CHEF DE LA TINY: LE TOIT

1) La couverture en Bacacier : Le bacacier parait être la solution la plus adaptée pour la couverture car elle est légère, esthétique et facile à mettre en œuvre. De plus, la Tiny house est pensée pour être mobile, il est donc primordial de choisir une couverture stable vis-à-vis des déplacements, ce que ne permet pas une couverture en tuile ou ardoise.

2) Pare-Pluie HPV :Pare pluie standard hautement perméable à la vapeur d’eau.

3) Isolation laine de bois ISONAT 55 100mm.

4) Le contreventement feuillard métallique: Pour la toiture la même solution que pour les murs a été retenu (voir le complément d'information ci dessous)

5) - 9) Chevron 40x100mm :Tous les bois de charpente seront en sapin et la même question se pose sur le fait de prendre du bois KVH

6) Panne faitière 40x120mm :Encore une fois en sapin c'est elle qui vient supporter tous les chevrons.

7) Les bastaings 80x80mm :Ils sont en sapin et supportent les zones où le toit est moins incliné.

8) Frein vapeur :Frein vapeur standard

10) Lisse Haute et son renfort en sapin, 80x45mm.

LE FEUILLARD MÉTALLIQUE, COMMENT çA MARCHE VRAIMENT ??

Pour le contreventement de l’ossature des murs, nous avons réfléchi à une méthode avec des bandes de feuillard métallique perforées mises en tension grâce à des tendeurs de feuillard en acier galvanisé.

Le principe est de réaliser le contreventement des principaux cadres de l’ossature avec un ensemble de 4 bandes de feuillard métallique chacune fixée (vissée aux extrémités dans les montants d’ossatures) dans les angles des cadres et reliés deux à deux par des tendeurs de feuillard.

Dans le cadre d’un projet comme le nôtre, cette solution de contreventement de l’ossature, présente beaucoup d’avantages.

Le premier avantage est la légèreté. En effet, pour un contreventement de résistance équivalente, le feuillard métallique s’avère beaucoup plus léger qu'un contreventement en panneaux d'OSB ou en croix de St André. Pour contreventer l'ensemble de la structure le poids total estimé serait de 21 kg.

Le second avantage est le faible coût de la solution, il faut compter environ 4 euros pour 1 m de feuillard. Pour une longueur d’environ 80 m au total pour contreventer l’ensemble de l’ossature et de la charpente, la solution reviendrait à 320 euros.

Le troisième avantage est la facilité de mise en œuvre de la solution. Les tendeurs de feuillard permettent un serrage après la stabilisation de la structure (à l’aide d’une simple clé plate).  De plus, le fait que le feuillard soit perforé sur toute sa longueur permet de pouvoir le fixer sur tous les montants d’ossature qu’il croise. Enfin, il existe une multitude d’attaches sous forme de plaques d'acier perforées permettant la fixation du feuillard aux extrémités (cf image 4). Ainsi, la fixation aux montants est possible dans de nombreuses configurations différentes.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*