Nos choix de conception

/ août 17, 2017/ Conception

La construction de la tiny house est en cours. En nous appuyant sur nos recherches, sur le retour d’expérience de plusieurs auto-constructeurs ainsi que sur les conseils de notre charpentier partenaire, nous avons défini les techniques et les matériaux qui seront utilisés pour faire le plancher, les murs et le toit. Cet article a pour but de présenter brièvement ces choix.

ANATOMIE DU PLANCHER : LE SOLIVAGE

1) Tôle de protection en acier galvanisé 0.6 mm perforé : Nous avons opté pour une tôle plutôt que du contreplaqué bakelisé pour des raisons de poids et de respirabilité. L’épaisseur est faible car aucune capacité mécanique n'est recherchée. Elle est en acier galvanisé, la remorque l’est aussi et cela évite l’électrolyse des métaux lorsqu’ils entrent en contact en présence d’eau. Enfin, elle sera perforée pour laisser le plancher respirer.

2) Pare-Pluie HPV : Pare pluie standard hautement perméable à la vapeur d’eau.

3) Contreventement avec le feuillard

4) Solives 40x80mm en épicéa : Les solives font 80 mm de haut pour préserver le maximum d'espace sous plafond en limitant l'épaisseur du sol. Cette hauteur de solives n'est pas suffisante pour assurer seule la résistance de la structure, qui dépend également des montants de la remorque. Si la tiny devait être désolidarisée du châssis, il faudrait ajouter des appuis au milieu de chaque solive.

5) Isolation en granulats de liège en vrac sur une épaisseur de 80mm : Le liège est un matériau imputrescible et bio sourcé. Il est aussi léger, bon isolant et facile à mettre en place.

6) Parquet en châtaignier: A la demande de Mathilde, la future habitante de la tiny house, nous avons opté pour un parquet en châtaignier massif. Un contreplaqué aurait cependant constitué un meilleur contreventement et aurait été plus léger.

COMPOSITION DES MURS

1) Bardage Red cedar : Nous choisissons une pose de bardage horizontale pour des raisons esthétiques et également car cette solution ne nécessite pas de contre litelage. Nous avons choisi le red cedar, bien que cela ne soit pas une essence locale, car c'est un bois de classe 3 naturellement résistant à l'humidité et qu'il est extrêmement léger par rapport à des essences locales de classe 3 telles que le mélèze ou le douglas. Sa belle couleur aux nuances rouges est un atout esthétique supplémentaire.

2) Le Litelage 18x40mm en épicéa : Cette épaisseur permet de préserver une lame d'air suffisante pour ventiler les murs.

3) Pare-Pluie HPV : Pare pluie standard hautement perméable à la vapeur d’eau.

4) Contreventement avec le feuillard

5) Montant de l’ossature 40x80mm en épicéa

6) Isolation en laine de bois ISONAT 55 80mm : Nous avons choisi d’isoler les murs avec 80mm de laine de bois à 55kg.m3. Cet isolant est certes plus lourd que d’autres utilisés pour des tiny houses (Bio fibre trio, ou isonat 35 par exemple) mais nous pensons qu'il résistera mieux aux tassements éventuellement induits par le déplacement de la tiny.

7) Frein vapeur : Frein vapeur hautement performant

8) Le Litelage intérieur 18x40mm : Cette épaisseur permettra de faire passer les gaines électriques et ponctuellement la plomberie dans les murs.

9) Le Lambris 10x90mm : nous avons choisi un lambris clair en sapin du nord.

ET ENFIN LE COUVRE CHEF DE LA TINY: LE TOIT

1) La couverture en Bacacier : Le bacacier est une solution adaptée pour la couverture car elle est légère, esthétique et facile à mettre en œuvre.

2) Le contre-litelage : Il permet de fixer le bacacier.

3) Le litelage extérieur 18x40 en épicéa: Cette épaisseur permet de préserver une lame d'air suffisante pour ventiler le toit.

4) Pare-Pluie HPV : Pare pluie standard hautement perméable à la vapeur d’eau.

5) Isolation laine de bois ISONAT 55 120mm : nous avons choisi cette épaisseur car elle devrait permettre d'améliorer le confort d'été

6) Contreventement avec du feuillard

7) Chevrons 40x120mm en épicéa

8) Goussets : ces pièces de contreplaqué permettent de renforcer la charpente

9) Panne faitière 40x120mm en épicéa : c'est la colonne vertébrale du toit, c'est elle qui vient supporter tous les chevrons.

10) Frein vapeur : Frein vapeur haute performance

11) Litelage intérieur 18x40mm en épicéa : Cette épaisseur permettra de faire passer les gaines électriques.

12) Lambris : nous avons choisi un lambris clair en sapin du nord 10x90 mm.

LE FEUILLARD MÉTALLIQUE, COMMENT çA MARCHE VRAIMENT ??

Pour le contreventement de l’ossature des murs et de la charpente, nous avons choisi la technique du feuillard métallique. Cette méthode, assez utilisée dans les tiny houses, consiste à tendre des bandes en acier perforées en diagonale entre les angles des lisses hautes et basses des murs.

 

Deux techniques existent : la mise en tension grâce à des tendeurs spécifiques ou la mise en tension par vissage. Nous avons choisi la seconde solution, plus économique mais aussi plus complexe à mettre en oeuvre pour un résultat vraiment satisfaisant.

 

Dans le cadre d’un projet comme le nôtre, cette solution de contreventement de l’ossature, présente deux principaux avantages :

* sa légèreté. En effet, pour un contreventement de résistance équivalente, le feuillard métallique s’avère beaucoup plus léger qu'un contreventement en panneaux ou en croix de St André. Pour contreventer l'ensemble de la structure le poids total estimé est de 30 kg.

* son faible coût, il faut compter environ 4 euros pour 1 m de feuillard.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*